Avancement accéléré d'échelon et hors-classe 2020 des PSY-EN

Deux CAPA spécifiques se sont tenues en visio-conférence le 28 mai 2020. Rappelons que c'est la dernière fois, du fait de la loi Macron dite de "transformation" de la fonction publique, parue en août 2019, que nos élu-es ont accès aux documents préparatoires et sont consulté-es à ce propos. A l'avenir, ces opérations se feront, comme déjà celles des mutations, dans le secret des bureaux, ce que nous continuons de dénoncer comme une atteinte à l'égalité de traitement et à la transparence nécessaire d'actes collectifs qui représentent un enjeu très important pour les personnels.

AVANCEMENT ACCELERE

L'avancement accéléré aux 7ème et 9ème échelons se fait entièrement désormais sur la base des évaluations produites à l'occasion des rendez-vous de carrière respectifs de l'année précédente. Pour les personnels n'ayant pas pu, pour des raisons statutaires, subir leur rendez-vous de carrière, une procédure, dont nous dénonçons le caractère expéditif et l'absence de voie de contestation possible, permet d'émettre l'avis recteur.

Une note technique rectorale, dont nous vous donnons ici un extrait, est encore venue préciser cette année aux élu-es les conditions concrètes de mise en oeuvre des opérations d'avancement accéléré.

HORS CLASSE

S'agissant de la hors classe, qui mêle transitoirement, depuis le PPCR, l'ancien système ayant donné lieu à des "avis" mécaniquement reconduit depuis sa première mise en oeuvre au 1er septembre 2018 et les nouveaux rendez-vous de carrière, nous vous renvoyons d'abord ici à notre article général et à notre déclaration préalable.

L'injustice de l'avis pérenne donné par l'administration génère des passages à la HC de collègues au 10ème échelon avant certains autres ayant atteint le 11ème échelon. La FSU revendique un passage au même rythme pour tous et toutes.
Pour rappel, valeur des avis dans le calcul du barême :
Avis excellent : 145 points
Très satisfaisant : 125 points
Satisfaisant : 105 points
A consolider : 95 points

Il y a eu 17 psychologues promu-es à la HC sur 96 promouvables (1/3 de l'ensemble des psychologues sur l'académie). 17,7% des psychologues promouvables seront donc promu-es à compter du 1er septembre 2020, dont 5 psychologues EDO et 12 psychologues EDA. Ce déséquilibre pénalise donc les psychologues du second degré. L'administration a proposé d’inter-changer un collègue EDA avec une collègue EDO ayant les mêmes points d'ancienneté. La délégation FSU a refusé dans la mesure où cela aboutissait à repousser d'un an ce passage à la HC pour un collègue très proche de la retraite.
Proportionnellement au nombre de promouvables, plus d'hommes que de femmes atteignent la HC. Contrairement à ce qui s'est passé pour les autres corps, l'administration n'a pas procédé à un rééquilibrage.

Pour cette CAPA, les délégué-es du personnel ont pu effectuer des vérifications à l'aide des documents dédiés. A l'avenir , avec la disparition des commissions paritaires, ce travail de vérification ne pourra plus s'effectuer en amont. Évolution de carrière, affectation, congé formation,.... pourront uniquement être revus sur contestation individuelle du psychologue auprès de l'administration. La FSU ne pourra alors qu'accompagner individuellement le/la collègue dans sa démarche et défendre son dossier à ces occasions, qui ne sont même pas encore l'objet d'une procédure établie dans les lignes directrices de gestion académiques comme nationale.
La disparition des CAPA et donc l'accès aux informations pour vérification est donc une véritable remise en cause du paritarisme. Promotions, mutations, …. , se feront dans une totale opacité. Chaque collègue sera sa « propre ressource humaine » pour gérer son « capital professionnel » ! Ces changements de gestion participent à la destruction du collectif et de son contre pouvoir indispensable dans une démocratie.

Voir ou revoir les conditions de promouvabilité,

Pour toute information individuelle sur ces deux procédures, vous adresser à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. qui transmettra aux élu-es.

Les élu-es FSU : Hélène DERVILLE, Nadège NIVEL, Florence LAHAYE