Elecpro 2018

URGENT ELECTIONS : Ne laissez pas confisquer par des "bugs" votre droit à la représentation - VOTEZ !

VOTER ENVERS ET CONTRE TOUS LES "BUGS", C'EST RENFORCER LE POIDS DU SNES ET DE LA FSU POUR LES QUATRE PROCHAINES ANNEES !!

Beaucoup d’entre vous ont été dans l’impossibilité de voter le premier jour du scrutin. Dès le matin, constatant les très graves difficultés à se connecter sur la plateforme de vote du ministère, le SNES-FSU est intervenu pour que cessent ces dysfonctionnements. Les représentants de la FSU au bureau de vote central ministériel ont exigé que soient prises toutes les dispositions pour permettre l’expression du vote des personnels et la sincérité du scrutin. Le Ministère s'est montré incapable de garantir les conditions normales de mise en œuvre du processus démocratique pour les 1 135 000 personnels de l’Éducation nationale jusqu'à tôt ce matin du 30 novembre, et il affirme aujourd'hui que les conditions normales de déroulement sont rétablies.

Le SNES-FSU considère que le ministère est responsable d'une situation qu’il n’a rien fait pour anticiper malgré nos mises en garde. La légèreté, voire la déconsidération, manifestées à l'égard de la représentation démocratique des personnels et l'importance de son rôle par un ministre, dont le projet est de vider de contenu les instances paritaires et de concertation, se combinent ici avec une troisième mouture de dématérialisation et de marchandisation du vote, pour laquelle, manifestement encore, les nécessaires vérifications préalables, seules à même de garantir la sincérité et l'intégrité du scrutin, et les problèmes déjà décelés, se sont pour partie effacés derrière un marché au moins-disant !!

Le SNES-FSU appelle les collègues à montrer leur attachement à la démocratie sociale dans l’Éducation nationale et au paritarisme en votant massivement dès qu’elles/ils en auront la possibilité.

En cas de nouvelles difficultés, n'hésitez pas à contacter les sections départementales et académique par tous moyens (téléphone des sections, mails à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)