Affectations 2017 des stagiaires dans l'académie de Nantes - Le SNES intervient au rectorat pour que les barèmes soient respectés et complets pour toutes et tous

Pour le SNES et la FSU, les affectations des stagiaires sont un moment important : de la qualité de cette opération découlent en grande partie les conditions de stage de nos collègues entrant dans le métier.

Pourtant, l'administration nous tient à l'écart de cette opération, refusant de tenir un groupe de travail associant les élu-e-es des personnels, où le SNES est majoritaire, seule garantie d'un traitement égal et juste de tous et de chacun. Cela ne nous empêche pour autant pas d'anticiper et de suivre cette procédure. Depuis plusieurs années, nous alertons donc le rectorat sur un certain nombre de problèmes (voir nos interventions de l'an dernier).

Ce mercredi 12 juillet, nous nous sommes aperçus que les barèmes communiqués par le ministère aux rectorats étaient amputés pour certaines catégories de stagiaires. Nous avons alerté le rectorat, en joignant, à destination des services, et à toutes fins utiles, des listes de stagiaires concernés.

Le rectorat nous a répondu, mais en contradiction avec la note de services rectorale, nous obligeant à une nouvelle intervention.

D'après le rectorat, le barème ne concernerait pas toutes les catégories de stagiaires. Nous nous demandons donc selon quels critères les situations des M1, ex-contractuels ayant plus d'un an et demi d'expérience dans les trois dernières années, et lauréats du réservés, seront départagées. Si le rectorat persistait, cela introduirait une inégalité de traitement, préjudiciable aux personnels concernés, et mettrait gravement à mal la confiance que ceux-ci doivent pouvoir légitimement placer dans leur institution.

Le rectorat refusant tout groupe de travail, aucune vérification ne nous aura été possible. Lorsque vous aurez connaissance des résultats d'affectation, si vous constatiez une anomalie, n'hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..