Combattre les conséquences sur la santé au travail des réformes actuelles, et les présupposés de certains usages imposés du numérique à l'école

Cet article est réécrit à partir d'une intervention au stage collège du 17 octobre 2016, stage dont le compte rendu figure dans le SPL de novembre 2016. Il nous paraît utile de connaître ces modalités de résistance et d'action, au-delà du seul problème de la réforme actuelle du collège...

Il existe également, hors celles de la résistance de type pédagogique et/ou statutaire que nous imposent certaines réformes actuelles, deux autres pistes complémentaires, souvent combinées, pour résister à la déclinaison sous-jacente dans l’Education Nationale de l’« économie de la connaissance » : celle de la protection de la santé au travail ; celle du rappel des normes applicables aux « usages numériques », qui n’accompagnent pas pour rien les dernières réformes du lycée, puis du collège…

En effet, l'organisation et le contrôle plus étroits, voire la quantification à des fins d’évaluation et de gestion individualisée, de la totalité du travail enseignant, figurent parmi les objectifs inavoués de ces réformes comme de leurs outils. En cela, la déstructuration, et dilution, de l’acte d’enseignement et des formes libres du travail d’équipe au nom d’un recentrage sur les compétences transversales, rejoint les formes actuelles des portails multi-usages (e-lyco) incluant l’espace numérique de travail local et ses outils préconçus, largement importés du monde marchand sous forme de greffons obligatoires, en participant à la fois de la standardisation, de l’encadrement, et de l’imposition de « bonnes pratiques ».

Lire la suite : Combattre les conséquences sur la santé au travail des réformes actuelles, et les présupposés de...

Sous-catégories