CAPA d'accès à la hors-classe des CPE du 25 avril 2017

L'examen du tableau d'avancement à la hors-classe, avec effet au 1er septembre 2017, a eu lieu ce 25 avril 2017 et nous avons informé de leur résultat individuel tous nos syndiqués et autres saisissants par fiche syndicale nous ayant ainsi communiqué leurs coordonnées personnelles.

L'académie a bénéficié cette année de la possibilité de promouvoir 20 collègues sur 265 CPE promouvables (inscription automatique au tableau des promotions dès le 7ème échelon), soit 7.5 % du contingent. Les élus du SNES-FSU ont critiqué le principe de l'attribution de bonifications exceptionnelles (pour 2 collègues cette année), notamment celle attribuée au titre de faisant fonction de chef d'établissement. A la demande des élus du personnel, chaque avis défavorable a été étudié et l'avis de l'IPR motivé.

La discussion a aussi porté sur les futures modalités d'évaluation des CPE et la nécessité de formation des IPR-EVS comme des chefs d'établissement. Nous avons aussi insisté sur la transparence qui doit présider au processus d'évaluation et à ses critères, en lien avec la grille nationale qui va bientôt être publiée. Les CPE n'étant pas soumis jusqu'à présent à une évaluation pédagogique, nos inquiétudes sont plus que légitimes.

Rappelons que cette évaluation se produira lors de 3 rendez-vous de carrière.

Le regard des chefs d’établissement doit être lui aussi à la hauteur des enjeux éducatifs et des nouveaux textes qui régissent le métier et sortir d'une vision erronée de nos missions et obligations. Les CPE n'appartiennent pas à une quelconque "équipe de direction élargie", la spécificité de leurs missions et leur autonomie professionnelle doivent être reconnues. Dans cet esprit, les conditions d'accès à la classe exceptionnelle devront elles aussi faire l'objet de toute notre attention dans les prochains mois.

Voir également la déclaration des élus CPE SNES-FSU à la CAPA hors classe du 25 avril 2017