Tous en grève le 19 mai pour une autre réforme du collège !

 TOUS EN GREVE LE 19 MAI 

Pour une autre réforme du collège !


Le SNES veut une réforme du collège qui donne du temps aux personnels pour se concerter et travailler en équipe loin des pressions hiérarchiques, du temps pour mieux faire entrer les élèves dans les apprentissages disciplinaires et croiser les regards. Cela implique de réduire sensiblement les effectifs par classe et d’attribuer des moyens fléchés pour assurer des dédoublements

Le SNES veut une réforme qui pense l’accompagnement des élèves d’abord et avant tout dans la classe, en lien avec les apprentissages menés en classe, avec des effectifs abaissés et des horaires élèves augmentés. Il veut une réforme qui accompagne les personnels par une formation initiale et continue à la hauteur des enjeux, qui permette aux professionnels de mieux identifier les sources de difficultés pour mieux les traiter.

Le SNES veut une réforme qui affirme la même ambition et les mêmes objectifs pour tous les élèves et se donne enfin les moyens d’atteindre ces objectifs. Il veut une réforme qui permette aux enseignants de mettre en œuvre des pratiques diversifiées pour permettre à chacun d’accéder aux mêmes apprentissages. Il veut une réforme fondée sur des grilles horaires nationales et non modulables, gages d’égalité de traitement de l’élève où qu’il soit sur le territoire.

Le SNES veut un fonctionnement plus collectif des établissements, et un véritable travail d’équipe pour mettre fin à la concurrence entre collègues et disciplines, et aux pratiques autoritaires de la hiérarchie, qui nuisent aux apprentissages des élèves. Il veut une carte des formations ambitieuse qui mette fin à la concurrence entre établissements et permette de limiter l’entre-soi. Il veut une carte scolaire repensée pour permettre une vraie mixité sociale dans les collèges.

Le SNES veut des programmes disciplinaires qui soient progressifs au fil du collège et permettent le lien avec les trois voies du lycée. Il veut des programmes qui soient cohérents entre eux avec des objets d’étude identifiés et pensés pour permettre les liens entre disciplines. L’interdisciplinarité peut alors apparaître progressivement, elle doit s’ancrer sur des savoirs disciplinaires forts.

Le SNES veut des équipes pluri-professionnelles reconnues dans leurs missions, formées et en nombre suffisant dans les établissements. Cela implique des CPE, des AED, des CO-Psy, des infirmières, des assistants sociaux, des médecins scolaires présents en nombre dans tous les collèges. Cela implique de financer, de penser et d’organiser les recrutements nécessaires.

pour une reforme ambitieuse